Environs 50 milles francs congolais et 20 téléphones portables ont été emportés par des inconnus porteurs d’armes à feu dans une cabine en localité de Vurondo en groupement Malio dans la chefferie de Bashu

D’après la nouvelle société civile du Congo, les faits ont été enregistrés dans une cabine de charge téléphone. Cette même structure citoyenne renseigne que les auteurs ont abandonné sur le lieux du drame des balles

La nouvelle société civile du Congo révèle qu’après les enquêtes, un militaire FARDC a été retrouvé avec 8 huits téléphones sur les vingt emportés. Très inquiète par la montée de la criminalité au sein des forces armées de la RDC, la nouvelle société civile du Congo appelle la justice militaire à punir cet élément indiscipliné

Cependant, comme réparation du préjudice n’exclut pas la peine, nous appelons la justice militaire à se saisir de lui pour qu’il puisse subir sa peine et aux autorités militaires de prendre des mesures pour pallier à l’indiscipline militaire qui ne cesse de monter en puissance au sein de l’armée. Une justice forte doit être appliquée “, plaide t’elle

Ces actes d’insécurité répétitifs occasionnés par les éléments loyalistes FARDC, risquent de briser le mariage civilo-militaire dans cette partie de la chefferie de Bashu en territoire de Beni. Signalons que le groupement Malio est en proie des actes d’insécurité causés par certains éléments loyalistes, des groupes négatifs et des bandits armés

Néhémie Mbusa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *